• Berthe Morisot au Musée d'Orsay

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1887 "Jeune fille au chien"

     

    Une figure fondatrice de l'impressionnisme
    dont la technique est la plus audacieuse de ce mouvement :

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    Berthe Morisot
    1841-1895

    Pourtant moins connue que ses contemporains et amis :
    Edouard Manet, Claude Monet, Edgar Degas, Pierre Auguste Renoir et Camille Pissarro.
    La dernière exposition personnelle en France remonte à 1941.

    Le Musée d'Orsay à Paris consacre à Morisot
    une expo exceptionnelle d'huiles sur toile

    jusqu'au 22 Septembre 2019.

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1879 "Été" dit aussi "Jeune femme près d'une fenêtre"
    Exposé à l'exposition impressionniste de 1880.

    Morisot y déploie une technique audacieuse, alternant touches en lignes brisées,
    grattages et incisions avec le manche du pinceau.

    Il en résulte une surface vibrante et animée.

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1873 "Cache cache"
    Présenté à la première exposition impressionniste de 1874


    Issue de la Bourgeoisie aisée et cultivée, Berthe Morisot pratique la peinture
    et la musique comme un "talent agrément".

    A cette époque, l'école des beaux arts n'est pas accessible aux femmes.

    Morisot se forme dans des ateliers privés
    et prend des leçons avec Jean-Baptiste Corot.

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1875 "Figure de femme" ou "Avant le théâtre"

    Morisot évolue dans un milieu qui la soutient.
    Ses parents acceptent qu'elle peigne en professionnelle, ils font construire
    un atelier pour elle et sa sœur.
    Sa mère l'encourage à exposer et à vendre ses œuvres.
    Son mariage en 1974, avec Eugène Manet, frère d’Édouard Manet,
    n'entrave pas sa carrière.

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1875 "Vue d'Angleterre" dit aussi "Vue de Solent" (île de Wight) ou "Marine en Angleterre"

    De voyage de noces avec Eugène Manet, elle peint ce port de Cowes
    sur l'île anglaise de Wight, très à la mode.

    La difficulté vient du mouvement des bâteaux, des gens qui vont et viennent...
    L'exécution doit être rapide et l'écriture presque sténographique.
    Cette volonté de capturer la vie se traduit dans ce tableau.

    L'aspect très esquissé dans le drapé des robes :
    quelques traits suffisent à les caractériser !

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1879 "Jeune femme en toilette de bal"


    Ce portrait, en vogue, représente la parisienne de la bourgeoisie citadine élégante,
    vêtue à la dernière mode.

    Morisot entend ainsi montrer qu'elle ne craint pas la comparaison avec ses homologues hommes pour être reconnue en tant que véritable professionnelle.

    Car à l'époque, les femmes artistes se cantonnaient à la peinture de fleurs,
    aux miniatures ou aux aquarelles de paysage.

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1879 "Jeune femme en gris étendue"

    La technique de Morisot se caractérise par une maîtrise impressionnante,
    ses tableaux sont souvent décrits comme délicats, gracieux, exquis ou charmant.

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1875-80 "Femme à sa toilette"

    Toile consacrée aux élégantes parisiennes, typique de la période impressionniste.
    Un moment d'intimité où une jeune femme s'apprête à piquer dans ses cheveux
    les fleurs qui se trouvent sur la petite tablette de toilette.

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1879 "Au jardin" dit aussi "Dames cueillant des fleurs" ou "Dans le bois de Boulogne"

    Morisot peint ce que l'on appelle la vie moderne.
    Elle sort de son atelier pour puiser son inspiration dans un quotidien d'une femme
    de la grande bourgeoisie parisienne.

    Par sa maîtrise du travail en plein air et sa pratique d'une peinture claire, à la touche précise, elle révèle l'esthétique de l'instant cher aux impressionnistes.

     

    Je cite : " Je ne crois pas qu'il y ait jamais eu un homme traitant une femme
    d'égale à égal, et c'est tout ce que j'aurais demandé, car je sais que je les vaux".

     

     

    Mon préféré :

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1881 "A la campagne" dit aussi "Après le déjeuner"

    Par ces jeux de construction, l'artiste dispose ces fenêtres
    qui s'ouvrent vers l'extérieur, le cadrant ainsi.


    Ce qui introduit autant de tableaux dans le tableau,
    de véritables métaphores de l'acte de voir !

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1884 "Dans la véranda"


    De 1860 jusqu'à sa mort, Morisot vit entourée d'artistes et écrivains...
    Elle pose pour Édouard Manet pour 11 portraits de 1869 à 1874.


    En 1880, elle se rapproche de Renoir et tous deux cherchent
    notamment plus de solidité dans le dessin.

    Liée au poète Mallarmé, vers 1890, sa peinture prend des accents symbolistes :
    elle suggère plutôt qu'elle ne décrit.

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1883 Eugène Manet et sa fille

    En représentant son mari et sa fille, Julie, Morisot modifie la place traditionnellement assignée aux hommes de son temps.
    La mère peint et travaille, tandis que le père s'occupe de leur enfant.

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    1884 "Enfant au fauteuil" dit aussi "Jeune fille à la poupée"

     

    Elle voyage à Londres en 1875 puis l'île de Wight. En 1882, voyage à Gêne, Pise et Florence.
    En 1885, voyage à Anvers, Amsterdam, Rotterdam et Harlem.
    En 1886, elle expose à Bruxelles et New-York. Séjour dans l'île de Jersey.

     

    Pour finir une citation de l'artiste :
    "Le rêve c'est la vie, et le rêve est plus vrai que la réalité"


    ------

    Mon dieu que de monde pour cette belle expo,
    mais j'ai réussi à capturer tous ces clichés que je vous présente !


    Une pause déjeuner s'impose :

     

    Orsay Restaurant

    Réservation 01 45 49 42 33

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    Au sein du musée, le Orsay Restaurant...

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

    Plat végétarien
    aux lasagnes de carottes confites avec céréales,
    dont les oignons sont aussi confits.

    J'y ai découvert des câpres à queue au vinaigre.

    Un régal !

     

     

    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

     

    https://www.musee-orsay.fr


    Entrée du musée d'Orsay

    1, rue de la Légion d'Honneur, 75007 Paris



    Il est conseillé de prendre un coupe file.


    Ouverture de 9h30 à 18h 
    le mardi, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche
    de 9h30 à 21h45 le jeudi

     Fermeture tous les lundis et les 1er mai et 25 décembre.



    Berthe Morisot au Musée d'Orsay

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Martine
    Samedi 31 Août à 15:52
    Quelle magnifique expo consacrée à Berthe Morisot. Dommage qu'elle ne soit que temporaire car j'adore flâner à Orsay. Pour ton info, les câpres à queue sont très utilisées et cultivées en Sicile et leur taille est dūe à une variété différente de ce que l'on trouve couramment chez nous.
      • Samedi 31 Août à 17:49

        Ah Martine, quelle expo remarquable avec un monde fou ! J'ai joué des coudes pour prendre mes clichés...

        Merci pour l'info, effectivement ses câpres à queue de Sicile, au vinaigre, on  peut en trouver en France en épicerie fine !
        A rechercher, parce que j'adore...

        Bon week-end !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :